Dans ce poème, marqué par le stoïcisme, on observe le loup face au chasseur et l’homme face à son destin ; le loup sert de prétexte à une réflexion sur la mort et à une morale philosophique.

Les philosophes du stoïcisme, aussi appelés les philosophes du portique (stoa en grec signifie portique), considèrent qu’il faut supporter sa destinée dans l’indifférence à la douleur et le courage face aux difficultés, comme les colonnes supportent le toit.

Agenda

Du 8 au 26 juillet : Centre de Loisirs
Programme et inscriptions

Vendredi 18 octobre à la MPT :
Irolade

L'agenda complet des manifestations en Pays de Nay : ici